wiki:linux-distributions-comparison

Comparaison des différentes distributions

A l'heure actuelle, on compte plusieurs centaines de distributions GNU+Linux, certaines ne sont maintenu que par une ou deux personnes tandis que d'autres sont le fruit du travail de plusieurs milliers de bénévole. Certaines sont pricipalement utilisées pour l'administration de serveurs alors que d'autres ont pour objectif une utilisation bureautique quotidienne. Ainsi il existe pleins de distributions différentes, qui sont chacune adaptées à des personnes, à des besoins et à une philosophie différente.

Il est important de bien choisir la distribution GNU+Linux qui nous convient le mieux pour un besoin spécifique, ainsi n'allez pas installer une distribution technique telle Archlinux sur l'ordinateur de votre grand mère !

  • Il faut savoir que linux n'est pas un système d'exploitation à part entière. Il s'agit seulement de son noyau qui assure la bonne liaison entre les logiciels et le matériel d'un ordinateur. On y ajoute communément une interface graphique des outils, un manuel etc. qui composent alors une “distribution” linux.
  • Le terme souvent employé de “linux” est un abus de language, la véritable appelation étant GNU+Linux, ce système étant l'association du noyau de Linux Torvalds et du projet GNU de Richard Stallman

Chaque distribution possède une philosophie de conception. Ici on exposera le principe KISS, à savoir simplifier au maximum le système (du point de vue d'un administrateur), au concept “user-friendly”, qui est de concevoir une distribution adaptée au grand public, simple d'utilisation, mais plus complexe au niveau de la conception.

  • Une distribution qui respecte parfaitement le principe KISS est Archlinux, il s'agit d'une distribution simplifiée au maximum à tout stade d'utilisation. :!: Attention cependant :!: Une telle distribution nécessite un certain niveau de compétences en informatique et une bonne compréhension de linux en général.
  • En opposition à ce genre de distribution, on trouve destinée au grand public des distributions telles Linux Mint, Mageia, Trisquel, etc. Ces distributions peuvent-être utilisés par n'importe qui (même votre grand-mère !) et sont souvent bien plus simple d'utilisation que ₩eendau$.

La plupart des distributions linux sont installés avec un environnement graphique par défaut. Parfois cela se change très simplement mais certaines distributions tel elementaryOS visent un public cherchant une interface bien particulière. Dans le cas de Panthéon il s'agit de ressembler à l'interface MacOS dans le but de ne pas déstabiliser d'anciens Mac.

Pour mieux comprendre ce qui fait la différence de chaque environnement, je vous invite à regarder ma page sur les différents environnement graphiques disponibles pour Linux : Comparaison des environnement graphiques pour Linux

Enfin, chaque distribution est destinée à un usage particulier, ainsi la très célèbre Debian est réputée pour sa stabilité, c'est pour cela qu'elle est très prisé en tant que distribution mère principale, tandis que d'autres ont une optique bien différente, citons nottament GendBuntu, développé et utilisé par la Gendarmerie française, ou encore Puppy linux, destinée à consommer le moins de ressources possibles

Il existe de nombreux autres critères permettant de distinguer les centaines de distributions existantes, mais le but de cette page n'est pas de tous les exposer, seulement de vous donner un aperçu global…
ElementaryOS est une distribution qui se caractérise par le développement d'un environnements de bureau spécifique : Panthéon. Ce choix a permis à la jeune distribution d'avoir un très beau design et un look global qui se veut très proche de l'apparence de macOS. Simple d'utilisation et de prise en main, elle fait partie des meilleurs distributions actuelles tout public. A noter toutefois que le catalogue de paquets logiciels est relativement peu fourni mais vous y trouverez suffisament d'applications pour un usage quotidien. En clair, si vous voulez un magnifique bureau, optez pour elementaryOS.
Fedora est une distribution communautaire supervisée par Red Hat, basée sur le système de gestion de paquetages logiciels RPM. C'est une distribution qui met l'accent sur la nouveauté, ce qui signifie que ses logiciels sont très fréquemment mis à jour. La distribution est entièrement constituté de programmes libres (cela implique des possibles difficultés avec des formats propriétaires…) ce qui conviendra parfaitement à des libristes purs.
Linux Mint est une des distributions les plus populaires. Très orientée vers le grand public, elle est conçue pour être facile d'installation et d'usage. Elle est disponible en plusieurs versions, une sur Ubuntu, une autre directement sur Debian. Je recommande personnellement la Debian Edition qui est plus aboutie que la dérivée d'Ubuntu (je ne conseille à personne tout ce qui se rapproche de près ou de loin d'Ubuntu pour des raisons de modèle économique et d'espionnage du système).
Manjaro est une distribution basée sur Arch Linux. Elle fonctionne selon le modèle rolling release, c'est-à-dire qu'elle se met à jour en permanence sans changement de version du système. Contrairement à Arch, elle est conçue pour des utilisateurs non experts et intègre un environnement de bureau ainsi que diverses applications graphiques.
openSUSE est une distribution communautaire destinée tant à un usage grand public qu'à un usage professionnel. Elle est sponsorisée principalement par SUSE qui l'utilise comme base pour ses solutions commerciales destinées aux entreprises. C'est une distribution indépendante réputée pour ses outils de configurations et sa stabilité.
Trisquel est un système d’exploitation fondé sur GNU/Linux qui se veut accessible pour les néophytes. Elle est entièrement constituée de logiciels libres et recommandée par la Fondation pour le logiciel libre. Trisquel utilise à cette fin, un noyau issu de Linux et épuré de ses parties non-libres.
ArchLinux est une distribution communautaire sans versions : elle est en mise à jour permanente. Elle dispose toujours des dernières versions des logiciels disponibles, grâce à une communauté de développeurs très active. Cette distribution ultra-légère a été inspirée par Crux Linux, suivant le principe KISS de simplicité technique. Son absence d'outils spécifiques (excepté son gestionnaire de paquets, pacman), en fait une distribution adaptée à la découverte de l'administration des systèmes GNU/Linux.

C'est une distribution “Do It Yourself”, c'est-à-dire que c'est à vous d'assembler votre au système afin qu'il réponde aux mieux à vos besoins et vous en êtes le seul mainteneur. Elle dispose d'un wiki très fourni qui deviendra vite indispensable si vous souhaitez l'utiliser et d'une communauté francophone relativement nombreuse.

Je l'utilise quotidiennement et la recommande car, même si vous n'êtes pas un expert en informatique et que vous en avez l'envie, vous acquérirez très rapidement un bagage technique qui ne pourra que vous aidez dans votre maitrise de votre ordinateur.
Debian est une distribution qui se distingue par le très grand nombre d'architectures supportées, son importante logithèque et par son cycle de développement relativement long, gage d'une grande stabilité. Sa qualité et son sérieux sont unanimement reconnus, de sorte qu'elle est particulièrement appréciée par les experts et très utilisée sur les serveurs. Son ergonomie ayant gagné en convivialité elle est également utilisée par des non experts, notamment ceux attirés par le caractère non commercial de Debian.
Gentoo est une distribution caractérisée par sa gestion des paquetages à la manière des ports BSD, effectuant généralement la compilation des logiciels sur l'appareil de l'utilisateur. Elle est dédiée aux utilisateurs avancés, aux développeurs et aux passionnés. La compilation des logiciels in situ donne une liberté de choix de fonctionnalités et de dépendances très poussée, apportant davantage de souplesse dans la gestion des paquets que dans une distribution utilisant des paquets binaires. Enfin, Gentoo se fait forte d'une communauté d'utilisateurs particulièrement active et d'une documentation complète et centralisée.
Red Hat est une distribution commerciale largement répandue dans les entreprises. La société Red Hat qui la supervise a développé RPM, un gestionnaire de paquets sous licence GPL que d'autres distributions utilisent.
Slackware est l'une des plus anciennes distributions existantes. Slackware a été historiquement une des premières permettant de faire tourner GNU/Linux in situ depuis un CD-ROM, dès 1995. Slackware est toujours activement maintenue par son créateur Patrick Volkerding. Slackware Linux est particulièrement adaptée aux utilisations serveur, on peut la considérer comme la distribution la plus pure de GNU/Linux.

Enfin citons quelques distributions qui méritent leur place ici.

Une distribution totalement adapté à l'autohébergement de serveur, chez soi ou en VPS, est Yunohost, qui peut-être soit installé en tant que distribution basée sur debian, soit en tant que simple script qui fonctionne sur la plupart des distributions.

La tâche de l'administrateur est grandement simplifiée et on peut même dire que Yunohost est un précurseur de l'autohébergement en Europe, soutenu par l'association Framasoft.

Qubes OS est la seule distribution qui isole totalement chaque programme ouvert des autres. La virtualisation est très poussée et permet d'assurer de plus haut niveau de protection jamais encontrée auparavant. Chaque programme est plus ou moins isolée et le repérage des degrés d'isolation est très simple grâce à un code couleur. Cette distribution est nottament recommendée par Edward Snowden, lanceur d'alertes des programmes d'espionnages américain PRISM, Xkeyscore et autres…

Je nommerai ici deux grandes distribution qui ont pour but de masquer son utilisation, que ce soit sur internet en relayant tout le traffic par tor, ou sur le support physique en ne laissant aucune traces.

Whonix est adapté à une utilisation en machine virtuelle, ainsi si vous n'avez pas la possibilité de redémarrer votre ordinateur, lancez une machine virtuelle Whonix et vous pourrez travaillez en toute sécurité. Il existe actuellement deux versions, une adaptée en tant que “station de travail” et une autre qui peut utiliser un accès internet.

Tails peut aussi s'utiliser en machine virtuelle mais sa plus grande force est d'être une distributions “amnésique”, c'est-à-dire que quoi que vous fassiez dessus en la démarrant à partir d'une clé usb, tout sera oublié. Bien sûr il y a aussi la possibilité de créer un stockage persistant choffré afin de stocker du contenu sensible et quelques logiciels. Cette distribution a également été employé par Snowden lors de sa correspondance avec un journal américain.

Enfin, certaines distributions sont spécialisées dans l'audit de sécurité et embarquent des centaines d'outils de pen-test en tout genres (piratage wifi, sniffing, spooffing, scan, exploit, etc…)

Anciennement Backtrack Linux, Kali Linux est essentiellement centrée sur les tests de pénétration informatique. Elle est nottament devenu la référence en ce domaine avec plus de 600 outils différents et une important communautée.

Nous ne pourrions conclure sans parler de l'excellent Parrot OS qui a à la fois la particularité d'offrir un nombre extrêmement important d'outils d'audit mais qui est aussi, fondamentalement, un système sécurisé au maximum à la manière de Tails. À recommander sans hésitation pour les personnes qui ont besoins de ce genre de distributions (exploitants des failles de manière sécurisée et anonyme :-D )


  • wiki/linux-distributions-comparison.txt
  • Dernière modification: 2019/03/15 00:45
  • par albakham